Accueil Saison 2008/2009 Monsieur Bonhomme - L'argument
Monsieur Bonhomme - L'argument

Bonhomme débutOn sonne chez Monsieur Bonhomme. Qui peut bien déranger sa tranquillité bourgeoise, satisfaite et replète ?! Est-ce son associé qui vient encore se plaindre d'avoir été licencié sans raison ? Qu'il aille se faire pendre !!! Ou un mendiant ? Pas le temps ! Qu'on laisse Monsieur Bonhomme à son fauteuil et à son journal du soir :

Tiens, de nouveau des incendies criminels en ville ! Bon Dieu, mais que fait la police ?! Il faut les pendre, tous ces incendiaires !!!! Mais… mais qui est cet homme aux allures de lutteur de foire qui vient de s'asseoir face à lui et le regarde tout sourire ? Pourquoi la bonne l'a-t-elle laissé entrer ?… Mais non, bien sûr, Monsieur Bonhomme ne le mettra pas dehors, Monsieur Bonhomme a bon cœur et va même lui donner un peu à manger et puis il partira, d'accord ?… Dormir aussi ? C'est que… Oui, il y a le grenier, mais… Bon, mais seulement pour une nuit, ok ?…

Et voilà comment, par peur et par aveuglement, le citoyen Bonhomme va laisser s'installer chez lui le "Mal" en la personne de deux gugusses évidemment incendiaires, leur offrant le gîte et le couvert, et même des allumettes !… collaborant ainsi à sa propre ruine.

Ecrite en 1958 par l'un des deux grands dramaturges suisses alémaniques du XXe siècle (l'autre étant Friedrich Dürrenmatt), cette "pièce didactique sans doctrine" burlesque et décapante à souhait n'a (hélas !) pas pris une ride : car, comme le dit le chœur des pompiers qui hante la pièce :

"on a beau faire, la connerie reste à jamais inextinguible !"

 
Copyright © 2021 Steene Théâtre. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.